Fidéliser les salariés saisonniers

Reportage chez André Briant Jeunes Plants (St Barthélémy d’Anjou) avec la participation de : Florian ALLAUME, salarié saisonnier, Julien HALGAND, chef d’équipe et secrétaire de la délégation unique du personnel, Alexandra GONTHIER, responsable du personnel et Eric VANDENBEMPT, directeur d’exploitation

Pourquoi est-ce important pour vous de fidéliser vos salariés saisonniers ?

EV : « On porte une attention particulière aux salariés, permanents ou saisonniers, car ce sont eux qui ont la compétence et qui font le travail. Malgré la crise, il faut réussir à avancer ensemble vers des objectifs communs, pour développer l’entreprise, valoriser les emplois et les compétences et c’est bien le sens de la Charte de l’emploi saisonnier. La situation économique fait qu’on ne peut plus proposer des évolutions de promotion interne comme on le voudrait, et moins qu’avant. Alors, il faut trouver d’autres ressorts, d’autres moyens. A nous d’afficher cette différence par rapport aux autres entreprises, cela doit être un atout pour attirer les salariés et les garder.

JH : « On est moins de salariés permanents aujourd’hui qu’il y a 10 ans. On s’appuie donc plus sur les salariés saisonniers expérimentés, on leur confie des responsabilités. C’est vraiment facilitant pour nous de pouvoir compter sur eux. »

Qu’avez-vous mis en place pour cela ?

EV : « Nous essayons de placer les gens là où ils seront le plus à l’aise. C’est important d’adapter le travail aux capacités de chacun, tout en conservant les objectifs, pour ne pas mettre le salarié en échec. Nous améliorons également les structures d’accueil, comme les vestiaires, les réfectoires…, car ce sont des éléments fédérateurs pour les équipes, pour les saisonniers comme pour les permanents. Nous avons également mis en place une enquête à la fin de la saison car c’est important d’avoir un retour d’expérience de la part des salariés saisonniers. Même si le taux de retour pourrait être meilleur, cela nous est utile pour améliorer notre fonctionnement. Les résultats sont d‘ailleurs présentés en CE et CHSCT. »

FA : « Le questionnaire de fin de saison, c’est un truc à faire. Je l’ai rempli la première fois que je suis venu chez ABJP. Moi, c’est surtout la façon dont on se quitte qui va me donner envie de revenir ou pas dans une entreprise. Ici, à la fin du contrat, on échange et on se dit si on a envie de retravailler ensemble l’année prochaine. Tant qu’il y a du respect dans la relation, je reviens. »

AG : « Nous distribuons une plaquette avec le calendrier des saisons et les coordonnées des lieux ressources où les salariés saisonniers peuvent trouver des offres d’emploi à la fin de la saison. Mais nous avons l’impression qu’elle n’est pas lue, ni le livret d’accueil d’ailleurs. Aujourd’hui, elle est distribuée en début de saison ; peut-être faudrait-il la donner à la fin du contrat.»

Qu’est-ce que vous pourriez encore améliorer ?

JH : « Dans l’idéal, il faudrait aller vers des contrats plus longs, même si on  est obligés de s’adapter à la conjoncture. Cela permettrait de limiter l’incertitude ressentie pas les salariés du fait des contrats morcelés. Et moins d’incertitude permet aussi d’être mieux dans son job.
Autre piste d’amélioration, c’est le délai de prévenance de la date de démarrage de la saison. Cette année, cela a été particulièrement compliqué du fait de la météo. Mais, tout comme on demande au salarié de prévenir s’il ne vient pas, il faudrait s’assurer d’avoir un délai suffisant pour annoncer la date de démarrage et que les salariés puissent bien s’organiser avant.
On a progressé sur l’accueil mais, suivant l’époque, il peut être rapide et le salarié saisonnier peut se sentir perdu, c’est frustrant. Même si  c’est difficile d’avoir toujours un accueil individualisé dès le démarrage de la journée,  je pense qu’il y a moyen de faire mieux. »


Je postule maintenant !

En septembre

En septembre, il est temps de se positionner sur les travaux de début d’hiver. Contactez les rosiéristes-pépiniéristes, sur le secteur de Doué-la-Fontaine notamment, pour trouver un poste pour l’arrachage (des rosiers et fruitiers...). Postulez également pour la plantation-récolte des légumes...

Actualités

Le 31.08.2018

Voyages et ateliers en agriculture

Vous souhaitez découvrir les métiers en agriculture, voici l'ensemble des dates pour être immergé...