Des saisons à un emploi permanent en viticulture

Témoignage de Magali CESBRON, salariée viticole à Champ sur Layon

Mes parents étaient agriculteurs et j’étais habituée à travailler dehors. J’ai fait un Bac Pro de comptabilité mais je n’ai pas trouvé de travail dans ce domaine.
J’ai commencé les saisons en 1996. J’ai ensuite fait une formation à la taille de vigne en 2001. J’ai alors été embauchée avec un contrat de 1000 heures puis comme salariée permanente. A plein temps, on s’investit plus, on est plus reconnus.
Pour faire ce métier, il faut aimer travailler dehors. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, on est dehors. Moi, je trouve ça super : c’est le grand air, c’est la nature… Il faut aimer.


Je postule maintenant !

En octobre

Avec le début de l’automne, les récoltes les plus tardives sont bien entamées (vendanges, cueillette des fruits…). Les équipes sont au travail. Pour postuler, il faut donc plutôt se tourner vers les saisons du début de l’hiver : la taille (en fruitiers ou en vigne), la récolte des endives…

Actualités

Le 17.10.2019

Demi-journée du réseau 22/11/19

Vous êtes employeur de main-d'œuvre saisonnière. Vous réfléchissez à votre recrutement, à la...