Limiter les risques

Après avoir identifié et évalué les risques dans votre entreprise, vous  devez les éliminer lorsque c’est possible ou les réduire.

Des actions de prévention collectives

L’organisation des chantiers

En réfléchissant l’organisation des chantiers, vous pouvez limiter les risques. Posez-vous les bonnes questions ! Par exemple :
Comment organiser les flux de circulation des salariés et des engins pour limiter les risques de collision et optimiser le travail ?
Comment organiser ma journée pour limiter les risques dus à la chaleur ou au froid ?

La conformité du matériel

Assurez-vous que les machines, appareils, outils, engins, matériels et installations mis à disposition des salariés sont appropriés au travail à effectuer et sont installés, utilisés, réglés et maintenus de manière à préserver la santé et la sécurité des salariés.

L’aménagement des postes de travail

L’aménagement des postes de travail, parfois grâce à des dispositifs simples, permettent d’améliorer les conditions de travail en soulageant le salarié dans des positions courbées, en prévenant du froid ou de la chaleur…
Demandez à votre employeur comment vous pouvez améliorer votre position de travail. 

La formation

En informant et en formant vos salariés sur les précautions à prendre pour assurer leur propre sécurité et, le cas échéant, celle des autres, sur l’utilité des mesures de prévention prescrites, vous les rendez acteurs de la sécurité dans l’entreprise.

La formation pourra par exemple porter sur :

  • l’exécution de son travail (les comportements et les gestes les plus sûrs, les modes opératoires retenus s’ils ont une incidence sur sa sécurité ou celle des autres travailleurs, le fonctionnement des dispositifs de protection et de secours et les motifs de leur emploi) ;
  • la conduite à tenir en cas d’accident ou de sinistre (préparer le salarié à la conduite à tenir lorsqu’une personne est victime d'un accident ou d'une intoxication sur les lieux du travail) ;
  • les conditions de circulation dans l’entreprise (des véhicules et des personnes).

Des actions de protection individuelle

En dernier recours, lorsque le salarié est exposé à des risques professionnels auxquels les mesures de prévention collectives ne permettent pas de répondre, des équipements de protection individuelle (EPI) peuvent alors être utilisés.
Dans ce cas, l’employeur doit les maintenir en bon état et en assurer l’entretien, les réparations et le remplacement (R.4323-95 du code du travail). Il peut s’agir de chaussures ou de bottes de sécurité, de masques, de  gants etc…

Pour en savoir plus sur les équipements de protection individuelle.

Je postule maintenant !

En octobre

Avec le début de l’automne, les récoltes les plus tardives sont bien entamées (vendanges, cueillette des fruits…). Les équipes sont au travail. Pour postuler, il faut donc plutôt se tourner vers les saisons du début de l’hiver : la taille (en fruitiers ou en vigne), la récolte des endives…

Actualités

Pas d'article dans la liste.